Home / Bien-être / Soyons perfomants, faisons la sieste !

Soyons perfomants, faisons la sieste !

Nos parents dormaient 9h par nuit. Aujourd’hui, la durée moyenne de sommeil dépasse à peine 7h en semaine et 8h le week-end.

Résultat ?

Plus de 4 Français sur 10 souffriraient de troubles de sommeil, avec des conséquences sur leur santé, mais aussi sur leurs capacités intellectuelles, selon l’Institut national du sommeil et de la vigilance.

Une solution ?

Faire la sieste ! Mais pas plus de 10 à 20 minutes, la durée idéale pour récupérer sans perturber le rythmes veille-sommeil, préviennent les spécialistes.

Les Japonais, qui ont rendu obligatoire la possibilité d’un petit sommeil boulot, l’ont bien compris : 20 minutes de roupillon après le déjeuner, ce sont 2 heures d’efficacité en plus, du stress en moins et des idées nouvelles à la pelle.

Un business en devenir

bar-a-sieste

De nouveaux concepts de magasins pullulent également depuis quelques années, les bars à sieste !

Ces stores vous proposent ni plus ni moins de vous payer une sieste dans l’un de leurs lits pendant une vingtaine de minutes, en échange de quelques euros. Idéal pour se requinquer à l’heure du déjeuner, mais un peu onéreux !

La pétition pour soutenir la sieste

A l’initiative de l’Institut Bruno Comby et le Mouvement Optimiste, une pétition a même circulée il y a quelques années. Intitulée « Soutenez la sieste », elle a pour bu de reconnaitre la sieste comme vertueuse pour le bien-être, la santé, l’efficacité et la créativité. Ils vont même juste dire que la sieste est un droit fondamental pour l’être humain, qui doit être inscrit dans la constitution. Alors, d’accord ou pas d’accord ?

About Blog Sante

One comment

  1. Le problème c’est que cela tarde à être déterminé comme problématique de santé publique !
    Les problèmes de sédentarité et de nouvelles formes du travail rendent difficile l’accès au sport rendent plus incertain et irrégulier nos temps de sommeil.

    Trop souvent la simple suggestion de « dormir plus » est conseillé ou « d’arrêter les écrans ». Cependant le problème est bien en amont et doivent prendre en considération : Alimentation, Activité physique, état psychologique de l’individu, matériel pour dormir et entretien de la pièce de sommeil.

    En effet, en l’espace d’un siècle, 1h à 2h en moins en moyenne dans nos pays occidentaux. A la limite de l’improductivité !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *